Thérapie EMDR

Origine

L’EMDR est une psychothérapie, découverte aux Etats-Unis en 1987 par Francine SHAPIRO, psychologue américaine et membre du Mental Research Institute de Palo Alto, et pratiquée depuis dans le monde entier auprès de milliers de personnes de tous âges.

La thérapie EMDR est aujourd’hui mondialement reconnue par la communauté scientifique pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques :

Evaluation scientifique de l’EMDR

Elle est la seule, avec la thérapie Cognitivo-Comportementale à être officiellement recommandée pour le traitement de l’état de stress post traumatique, du stress aigu et du deuil par l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé depuis juin 2013. Reconnue aussi en France, par la Haute Autorité de la Santé, HAS, de grade 1 depuis 2007 et validée par l’Inserm depuis 2004.

Recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)


Recommandation de l’HAS (Haute autorité de Santé) française (p. 18 et 29)


Aujourd’hui, le champ d’application de l’EMDR s’est considérablement agrandi. La douleur du membre fantôme, la toxicomanie, l’anorexie, la dépression sans cause traumatique sont aussi des indications pour une psychothérapie EMDR. La clinique indique aussi que les personnes victimes de burn out et celles souffrant de troubles du sommeil chroniques ou ponctuels, peuvent efficacement bénéficier d’une Psychothérapie EMDR.

A qui s’adresse l’EMDR ?

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques.

Il peut s’agir de traumatismes « évidents », avec un grand « T », tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, …

Mais il peut s’agir aussi d’événements de vie difficiles ou de traumatismes avec un petit « t », qui passent inaperçus et peuvent être source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, difficulté professionnelles, etc…)

Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, …

D’autres troubles psychologiques relèvent aussi, dans certains cas, de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, …

Mécanisme d’action

Des perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’événement, sans que nous en ayons conscience, et ce sont les vécus traumatiques non digérés qui sont sources de ces perturbations.

Brain model xray look isolated on white background

A l’aide d’un protocole bien précis et de stimulations bilatérales alternées (mouvements des yeux, sons alternatifs, pressions alternées…), la thérapie EMDR permet de débloquer les mécanismes naturels de traitement de l’information, et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité (ou digéré), même de nombreuses années après.

Liens externes

EMDR France

Reportage sur l’EMDR de la télévision suisse (23 min)

Emission à propos de l’EMDR sur LCI